Les dispositifs de financement pour votre formation professionnelle

Publié le : 11 mai 20236 mins de lecture

La formation professionnelle est aujourd’hui une étape cruciale dans la carrière de nombreux travailleurs et employeurs. Cependant, pour accéder à ces formations, le financement peut poser un problème constant. Heureusement, il existe plusieurs dispositifs de financement pour faciliter l’accès à la formation professionnelle. Dans cet article, nous allons explorer les options disponibles pour les travailleurs et les entreprises souhaitant investir dans leur développement professionnel.

CPF : Compte Personnel de Formation

Qu’est-ce que le CPF ?

Le CPF, mis en place par le gouvernement français, offre la possibilité à tous les salariés et les demandeurs d’emploi de se former tout au long de leur vie professionnelle en accumulant des heures de formation sur leur compte personnel, qui leur permettent ainsi de financer leur formation.

Comment ça marche ?

Pour bénéficier du CPF, il suffit d’ouvrir un compte sur le site officiel : www.moncompteformation.gouv.fr. Le CPF est alimenté en heures de formation chaque année, en fonction du temps de travail du salarié. Les heures non utilisées peuvent être reportées d’année en année, dans la limite d’un plafond de 150 heures. Les salariés peuvent utiliser leur CPF pour financer une partie de leur formation en mobilisant leur Compte d’Engagement Citoyen (CEC) ou leur Compte Professionnel de Prévention (C2P).

Formations éligibles

Le CPF permet de financer une large gamme de formations : diplômes professionnels, certifications, bilans de compétences, VAE… Il est donc possible d’utiliser son CPF pour se former dans de nombreux domaines d’activité et de niveaux de qualification. Certaines formations sont toutefois exclues du CPF, comme les formations obligatoires pour des motifs de santé et de sécurité au travail ou les formations financées par l’employeur.

Plan de formation

Le plan de formation est une mesure mise en place par l’employeur pour permettre à ses salariés d’acquérir les compétences nécessaires à leur poste ou à leur évolution professionnelle. Il est financé par l’entreprise et peut prendre la forme de stages, de formations en alternance ou encore de séminaires organisés en interne. Le s’adresse à tous les salariés de l’entreprise, quel que soit leur contrat (CDI, CDD, intérim, etc.), ainsi qu’aux apprentis et aux jeunes en contrats de professionnalisation. Pour bénéficier du plan de formation, il suffit de solliciter son employeur qui se chargera de constituer un dossier de demande de financement auprès de l’organisme compétent. Le plan de formation est un excellent moyen de développer ses compétences et d’assurer la pérennité de son emploi.

Aide individuelle à la formation

L’aide individuelle à la formation est un dispositif de financement qui vise à aider les personnes qui souhaitent se former, mais qui ne disposent pas des moyens financiers nécessaires. Cette aide peut prendre plusieurs formes, par exemple une bourse d’étude, une prise en charge partielle ou totale des frais de formation, ou encore une aide au transport ou à l’hébergement. Pour en bénéficier, il est généralement nécessaire de remplir certaines conditions, comme être demandeur d’emploi, travailler dans une entreprise de moins de 11 salariés, ou être en reconversion professionnelle. Les modalités d’attribution de cette aide varient selon les régions et les organismes en charge de sa mise en place. Il est donc conseillé de se renseigner auprès de son conseiller d’orientation ou d’un organisme spécialisé dans l’aide à la formation.

Contrats de professionnalisation et d’apprentissage

Définition des contrats de professionnalisation et d’apprentissage

Les contrats de professionnalisation et d’apprentissage sont des dispositifs de formation en alternance qui associent formation théorique en établissement de formation et formation pratique en entreprise. Le contrat de professionnalisation est destiné aux jeunes de 16 à 25 ans et aux demandeurs d’emploi de plus de 26 ans, tandis que le contrat d’apprentissage est destiné aux jeunes de 16 à 29 ans. Ces contrats sont rémunérés et permettent aux jeunes de se former tout en travaillant.

Avantages pour l’entreprise

Les contrats de professionnalisation et d’apprentissage présentent de nombreux avantages pour les entreprises. Ils leur permettent de former des jeunes aux métiers de leur secteur d’activité, de bénéficier d’une main-d’œuvre qualifiée et de contribuer ainsi à la formation de nouveaux professionnels. Les entreprises peuvent bénéficier d’aides financières pour la mise en place de ces contrats, telles que les exonérations de charges sociales.

Avantages pour l’apprenti/stagiaire

Les contrats de professionnalisation et d’apprentissage offrent aux jeunes la chance de réussir leur transition professionnelle. Ils permettent une formation continue tout en travaillant et donnent la possibilité d’acquérir une expérience professionnelle ainsi que des compétences nécessaires pour atteindre leurs objectifs. Ces contrats permettent également aux jeunes de se préparer à un diplôme ou une certification professionnelle, tout en étant rémunérés de façon juste. Des formations complémentaires sont disponibles tout au long du contrat.

Comment en bénéficier ?

Pour bénéficier d’un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage, il est nécessaire de trouver une entreprise qui propose ce type de contrat. Les jeunes peuvent s’adresser à une chambre des métiers ou à une chambre de commerce et d’industrie pour obtenir des informations sur les entreprises qui recrutent en alternance. Les centres de formation sont des sources d’information utiles pour les jeunes qui cherchent un contrat en alternance.

Plan du site